Le lac de feu et de soufre. Garry Amirault

 

 

Le lac de feu et de soufre

Seuls trois chapitres de la Bible mentionnent distinctement "le lac de feu et de soufre". Il s'agit des chapitres 19, 20 et 21 de l'Apocalypse. Afin de les avoir clairement sous les yeux, nous citerons chaque passage :

Apocalypse 19:20 : "La bête fut prise, et avec elle le faux prophète qui faisait devant elle les prodiges par lesquels il séduisait ceux qui avaient reçu la marque de la bête et ceux qui adoraient son image. Tous deux furent jetés vivants dans un étang de feu brûlant de soufre".
 

Apoc. 20:10, "Le diable qui les séduisait fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète ; il y sera tourmenté jour et nuit pendant les siècles des siècles" (littéral).
 

Apoc. 20:13-15, "La mer rendit les morts qui étaient en elle, et la mort et le hadès rendirent les morts qui étaient en eux ; et ils furent jugés chacun selon ses œuvres. Et la mort et le hadès furent jetés dans l'étang de feu. C'est la seconde mort. Et quiconque ne fut pas trouvé écrit dans le livre de vie fut jeté dans l'étang de feu".
 

Apocalypse 21:8 : "Mais les peureux, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les sorciers, les idolâtres et tous les menteurs auront leur part dans l'étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort."

 

Le lac de feu et de soufre signifie un feu brûlant avec du soufre ; le mot "soufre" ou "brimstone" définit le caractère du feu.

Le mot theion traduit par "soufre" est exactement le même mot theion qui signifie "divin". Le soufre était sacré pour la divinité chez les Grecs de l'Antiquité ; il était utilisé pour la fumigation, la purification, le nettoyage et la consécration à la divinité ; à cette fin, ils le brûlaient dans leur encens. Dans l'Iliade d'Homère (16:228), il est dit que l'on purifie une coupe avec du feu et du soufre. Le verbe dérivé de theion est theioo, qui signifie sanctifier, rendre divin ou dédier à un dieu.  (Voir Liddell and Scott Greek-English Lexicon, édition 1897).

Pour tout Grec, ou pour toute personne formée à la langue grecque, un "étang de feu et de soufre" signifierait un "étang de purification divine". L'idée de jugement ne doit pas être exclue (voir le chapitre sur les jugements de Dieu). La purification divine et la consécration divine sont le sens ordinaire du grec ancien. Dans l'explication ordinaire, ce sens fondamental du mot est entièrement laissé de côté, et rien d'autre que le tourment éternel ne lui est associé.

Le "lac de feu" n'apparaît pas dans les Ecritures avant l'introduction au Millénium, bien que de nombreux théologiens y envoient les méchants dès maintenant.  Satan n'y est pas encore. Il n'y a pas une seule Écriture qui enseigne que Satan est confiné dans le séjour des morts ou dans l'étang de feu à l'heure actuelle. Il n'a pas encore été complètement chassé des cieux, et beaucoup de ses anges et démons y ont encore accès (Eph. 6:12). Lui et eux seront précipités au moment de la Grande Tribulation (Apoc. 12:9,10). Les démons qui possédaient les porcs de Gardarene ont prié pour ne pas être jetés dans l'abîme (Luc 8:31, littéral). Ils n'y étaient manifestement pas encore enfermés.

Vers la fin de l'âge appelé le Millénium, Satan et ses aides doivent être jetés dans le lac de feu et de soufre et y être tourmentés "jour et nuit" pour le reste de l'âge millénaire. (Cet âge, comme nous l'avons montré, dure probablement beaucoup plus longtemps que les mille ans. Les saints règnent mille ans). Satan sera également tourmenté dans l'âge suivant, qui est le grand âge final. Nous avons vu dans le chapitre sur les âges que ces deux âges constituent "l'âge des âges".

 

Le mot "tourment" doit être étudié. Dans le Nouveau Testament, le même mot est utilisé pour désigner un "paralytique, gravement tourmenté" (Matt. 8:6). Il est utilisé pour le bateau des disciples en Galilée et est traduit par "ballotté par les vagues" (Matt. 14:24). Il est traduit par le mot "toiling" dans Marc 6:48. Il est traduit par le mot "vexé" en parlant de Lot (2Pet. 2:8). Il est traduit par un mot qui signifie "douleurs de la naissance" (Apoc. 12:2). Dans les autres Ecritures, il est traduit par le mot "tourment" ou "tourmenté". L'idée originelle du verbe est "mettre à l'épreuve en frottant sur une pierre de touche". Ensuite, il signifie "interroger en appliquant une épreuve ou une torture pour découvrir si c'est vrai ou non". L'idée originale était de tester un métal qui ressemblait à de l'or pour savoir s'il était vrai ou non. Il signifie également "torturer pour extorquer des aveux". Le sens et l'usage de ce mot s'harmonisent avec l'idée de la purification divine et du tourment qui est le test pour savoir s'il y a eu ou non un changement chez celui qui souffre. Par le dessein caché et aimant de Dieu, chaque douleur de tourment sera une douleur de naissance ; et la grâce de Dieu ne sera pas absente - et comme il le dit, "Voici, je fais toutes choses nouvelles" (littéral). Il ne laissera aucun endroit de l'univers entier non renouvelé. "Tout genou fléchira et toute langue confessera (Phil. 2:10,11, littéral). Les siècles des siècles s'achèvent. "Alors viendra la fin" (1Cor. 15:24-28). Le temps s'arrête et l'éternité commence. Il n'y aura pas de "jour et de nuit" dans l'éternité. La souffrance ne dure que le temps du "jour et de la nuit" (Apoc. 20:10).

Une autre phrase peut éclairer davantage ce grand thème : "la seconde mort", "dans l'étang ardent de feu et de soufre, qui est la seconde mort".

 

La seconde mort implique qu'il doit y avoir une première mort. La première mort est ce que l'on appelle généralement la mort physique. La seconde mort que le chrétien doit endurer est la mort de la vie personnelle (Gal. 2:20 ; Rom. 6:6). Pour être un vrai vainqueur, nous devons croire au Seigneur que notre vie personnelle a été "crucifiée avec le Christ". Seuls ceux qui ont subi cette seconde mort en eux "ne souffriront pas de la seconde mort" (Apoc. 2:11). Pratiquement tous ceux qui sont condamnés au lac de feu ont subi la première mort, mais leur vie personnelle n'a pas été touchée ou s'est endurcie au point de les empêcher, jusqu'à ce moment-là, de céder à la grâce du Christ.

 

La croix du Christ a prévu la première mort (Col. 2:20), "morts avec le Christ des rudiments (ou éléments) du monde". Gal. 6:14 : "La croix de notre Seigneur Jésus-Christ, par laquelle le monde est crucifié pour moi, et moi pour le monde." En plus de cette mort élémentaire, il y a une mort spirituelle du moi qui doit être accomplie. Tout cela est prévu dans la croix du Christ. L'homme est tombé au moins dans deux conditions ou étapes, et dans sa rédemption, il doit retracer ces deux étapes, pour revenir au plan sur lequel il a été créé à l'origine.  La croix du Christ le délivrera à la fois de la première et de la seconde mort.

Sin develops till it slays the Son of man. In slaying Him, it reaches its fulness of iniquity, the crime of the universe. Sin always aims to kill the Christ, the Life and Light, and in the death of Christ it attained its object; but by so doing, it potentially slew itself, for by death Christ conquered him who had the power of death, even the devil (Heb. 2:14). So then the death of Christ slew death. “For this purpose the Son of God was manifested, that He might destroy the works of the devil” (1John 3:8). “The last enemy that shall be destroyed is death” (1Cor. 15:26). Then there will be a universe without death; then there will be no first death nor second death; then all things will have been made new; then the Son will hand over a finished work to the Father.

 

This world is especially concerned with the forces of good and the forces of evil, and is the seed plot of the universe. It was the place where our Lord was born and died, where He is to come again and reap the fruits of His victory on the Cross. This world has been the theater for the heading up of evil and its final overthrow, so, not only is this world the seed plot, but also the greatest battlefield in the universe.

We do not know the location of the Lake of Fire but it might be on this earth; if it is to be here, Babylon and its region would be the most likely quarter. The smoke of Babylon ascends for the ages of the ages and also the smoke of the Lake of Fire. Rev. 19:3, “And her (Babylon) smoke rose up for the ages of the ages” (literal). Rev. 14:11,” The smoke of their torment ascendeth for the ages of the ages” (literal).

Isa. 34:9,10 indicates that the land of the Lord's enemies will become lands burning with fire and brimstone. The whole description harmonizes with the judgments on Babylon, for this same Babylon has been the center of defection from God from the earliest times. In Rev. 9:14, the voice from the golden altar bids the angel “Loose the four angels which are bound in (or at) the great river Euphrates.” Rev. 16:12-14 tells of a vial of wrath poured upon the great river Euphrates, and evil spirits were released. This place of the special detention of evil angels and evil spirits might be a location of sufficient spiritual manifestation to punish and purify spiritual beings. “And he cried mightily with a strong voice, saying, Babylon the great is fallen, is fallen, and is become the habitation of devils, and the hold of every foul spirit, and a cage of every unclean and hateful bird” (Rev. 18:2). It will also have enough of natural location and characteristics for the beast and the false prophet to be cast into it “alive” (Rev. 19:20). Wherever it is, even this place will yield to the renewing work of Him who makes “all things new” (Rev. 21:5; Acts 3:21; Rom. 8:19-21). The divine purification will be complete. Those confined in the Lake of Fire are not saved by their suffering, but plowed and harrowed by it, or punished and judged till willing for all of Christ and none of self.
 

Christ becomes “all and in all,” that God “may be all in all.”

 

Le lac de feu etde soufre Garry Amirault

START YOUR JOURNEY TODAY

This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours.

Get Started

TAKE A STEP FORWARD

This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours. This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours.

 

This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours. This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours. This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours. This is a paragraph. You can write your own content here, and fill in the blanks. What's your story and where do you go from here? Tell the world about your business, and make this text yours.